Le fiasco de la Mogère : après les aveux de la SNCF, que faire?

Financer des transports utiles oui !
Financer des gares fantômes non !

Lors du comité de pilotage du CNM hier mercredi 26 octobre, la SNCF a officiellement confirmé ce que nous dénonçons depuis des années : la gare de Montpellier la Mogère sera, pour longtemps, une gare fantôme.

Avec, au mieux, 2 trains par jour dans chaque sens dont un Ouigo pour Marne-la-Vallée, Montpellier et sa gare fantôme seront la risée de l’Europe entière, un exemple désolant de gaspillage d’argent public.

Et pire : même si un jour l’hypothétique et inutile gare de Nîmes-Manduel voyait le jour, ce ne seraient que 10 trains par jour qui s’arrêteraient à la Mogère. Qui serait une simple halte avec un trafic digne d’un village de campagne.

Les collectivités ont été trompées. Les hypothèses de trafic sur lesquelles a été bâti ce projet de deuxième gare TGV de Montpellier relèvent d’un mensonge pur et simple.

Les responsables de ce gigantesque scandale financier devront payer. Car ce n’est pas au contribuable régional de payer la facture de cet immense fiasco.

Nous tenons, ici, à saluer le sens des responsabilités de la Présidente Carole Delga qui, hier, a sonné la fin de la récréation.

Non. On ne construit pas une gare sans trains. Non. On ne jette pas l’argent public par les fenêtres.

Les crédits de la Région n’iront donc pas au financement de la gare fantôme de la Mogère. Ils peuvent désormais être mobilisés pour aider au financement de projets de transport réellement utiles. Nous invitons la métropole de Montpellier à cesser immédiatement de payer pour cette gare inutile. Aucun risque juridique : les partenaires de la convention de financement ne respectent pas leurs engagements, ils ne pourront en aucun cas attaquer les collectivités lésées par leurs mensonges.

Les 500 000 habitants de la métropole montpelliéraine n’ont pas besoin d’une deuxième gare sans trains. En revanche, ils plébiscitent le tramway et attendent la réalisation de la ligne 5 dont le projet est stoppé depuis bientôt 3 ans. Et d’autres projets réellement utiles, comme une ligne de tram-train qui relierait Sommières à Montpellier et Sète en passant par Castries, Vendargues, la ligne 2 de tram pour traverser Montpellier (et desservir la belle gare centrale Saint-Roch), Fabrègues, Cournonterral, Montbazin, Gigean, Poussan et Balaruc.

Notre proposition est simple. Mobilisons les crédits de la Région pour contribuer au financement de la ligne 5 de tramway et accélérer sa réalisation.

 

Christian DUPRAZ
Conseiller régional EELV
Délégué aux Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité

Contact : 06 30 39 30 86

Laissez un commentaire

Remonter